Causes qui contrecarrent la loi de la baisse tendancielle du taux de profit

Avant d’entamer l’étude de la présente fiche il est peut-être utile, pour faciliter la compréhension, de rappeler la formule du taux de profit, Pl / (Cc+Cv) x 100.

Nous avons vu lors de la fiche théorique précédente que la tendance des capitalistes pour augmenter la masse des profits et face à la concurrence, consiste à augmenter le capital constant (machines et innovations technologiques) au détriment du capital variable seule source de profits, ce qui explique la baisse du taux de profit. Pour compenser cette baisse, les capitalistes auront à leur disposition plusieurs solutions (séparément ou simultanément). Nous ne traiterons que des quatre principales.

-I L’augmentation du degré d’exploitation des travailleurs
Les capitalistes tenteront d’augmenter la durée de la journée de travail pour le même salaire (plus-value absolue) et (ou) d’intensifier le rythme du travail lui-même (plus-value relative). Dans les deux cas on aboutira à un taux d’exploitation en hausse et par conséquent à une augmentation du taux de profit.

II- Baisse du prix des éléments du capital constant
L’augmentation de la productivité de l’ensemble de l’économie capitaliste va avoir pour conséquence une baisse de la valeur des éléments du capital constant (prix d’achat des machines et des innovations techniques) Simplement dit : ça coûtera moins cher au capitaliste ! Donc baisse de la valeur du capital constant et augmentation du taux de profit.

III- La surproduction relative
Deux cas sont à examiner :
- 1 La tendance à l’augmentation de la productivité du travail va pousser les capitalistes à se doter de machines plus performantes. Les travailleurs vont donc produire plus de marchandises en moins de temps. Les capitalistes auront besoin de moins de travailleurs et un certain nombre sera expulsé de la production (chômage) entrainant une pression sur les salaires qui auront tendance à baisser, d’où augmentation de taux de plus-value et partant une augmentation de taux de profit.
- 2 Cette situation va entraîner un développement des branches de production où le taux de profit est plus élevé, où prédomine le capital variable (capital vivant) au détriment du capital constant (travail mort). Ce taux plus élevé rentre dans la composition du taux de profit global et tend à freiner sa baisse.

IV- Le commerce extérieur
Dans deux cas le capital investi dans le commerce extérieur peut comporter de meilleurs taux de profit.
- 1 Lorsque les marchandises exportées seront vendues à un prix supérieur à la valeur de leur pays d’origine compte tenu des prix pratiqués dans le pays exportateur.
- 2 Lorsque le capital sera investi dans les pays à bas salaires (ex : Asie), ou le taux de plus-value sera plus important et donc le taux de profit aussi ce qui permettra d’augmenter le taux de profit global.

NDLR : A ce stade il est bon et nécessaire de rappeler le rôle de L’ETAT dans le soutien permanent et inconditionnel au capital dans le but de freiner la baisse du taux de profit par des aides multiples et parfois directes lorsqu’il est en difficulté (Ex : Crédit Lyonnais, prêt de 360 MM d’euros lors des menaces de crash en 2008).

À suivre :Les contradictions internes à la loi de la baisse tendancielle du taux de profit .