Communiqué de presse du KKE sur la Rencontre des Partis Communistes et Ouvriers de la Méditerranée, du Moyen Orient et du Golfe

Le 26 novembre 2017, une rencontre régionale des Partis Communistes de la Méditerranée, du Moyen Orient et du Golfe, organisée par le Parti Communiste de Grèce (KKE), s’est tenue à Athènes ; y ont participé les Partis Communistes et ouvriers d’ Égypte, d’Algérie, de France, de Grèce, d’Espagne, d’Iran, d’Israël, d’Italie, de Chypre, du Liban, de Palestine, de Syrie, de Turquie. 

Les participants ont discuté de la situation complexe et dangereuse qui se développe dans notre région. Les travaux se sont concentrés sur le renforcement de la solidarité avec la juste lutte du Peuple de Palestine, ainsi que sur la nécessité de développer l’action commune des Partis Communistes et Ouvriers, de la classe ouvrière et des masses populaires, contre les interventions et menaces impérialistes et contre le péril d’une nouvelle guerre impérialiste.

Cette rencontre a eu lieu dans un contexte où :

- La concurrence et les confrontations entre monopoles et entre forces impérialistes pour le contrôle des réserves énergétiques, des voies de transports, des parts de marchés, se sont aggravées, comme le montrent les interventions impérialistes en Syrie, en Irak et en Libye.

- L’offensive des bourgeoisies contre les droits de la classe ouvrière et les acquis sociaux s’intensifie, en liaison avec le renforcement de l’anticommunisme, comme le montre l’intervention de l’UE lors du « festival » anticommuniste de Tallin.

- Un rôle particulièrement négatif dans l’évolution de la situation est joué par les États-Unis, l’UE, l’OTAN et Israël, ainsi que par la bourgeoisie turque et les monarchies du Golfe (Arabie Saoudite, Qatar, Emirats) qui, ont un rôle particulièrement actif, par des moyens politiques, économiques et militaires, pour promouvoir les intérêts des monopoles.

- Diverses forces armées obscurantistes du type Daesh, armées et soutenues de plusieurs manières par les impérialistes, sont utilisées comme éléments des interventions et des guerres impérialistes.

Dans ces conditions les Partis Communistes et Ouvriers de la Méditerranée, du Moyen Orient, et du Golfe, réunis à Athènes, ont exprimé leur solidarité au mouvement ouvrier – populaire de Grèce, qui lutte contre les orientations du gouvernement grec de SYRIZA‐ANEL qui soutient de différentes manières les desseins des impérialistes de l’OTAN, qui développe la coopération avec Israël, qui met la base militaire de Souda en Crète au service des desseins des USA et de l’OTAN et prépare le terrain pour l’ouverture d’une base capable de recevoir en Grèce des armes nucléaires américaines.

Dans leurs interventions, de nombreux représentants des Partis Communistes et Ouvriers ont souligné que l’avancée des intérêts de la classe ouvrière et des couches populaires exige le développement d’une lutte organisée, coordonnée, pour les droits de la classe ouvrière et des masses populaires, une lutte commune contre les monopoles et le système capitaliste d’exploitation. 

Dans ce sens de nombreux intervenants ont souligné la nécessité pour les peuples :

- D’exprimer plus fortement leur solidarité avec la juste lutte du peuple palestinien contre l’occupation israélienne, pour la reconnaissance d’un État palestinien indépendant, pour la libération des prisonniers politiques, l’arrêt des colonisations, et la solidarité avec le peuple chypriote contre l’occupation turque et pour la réunification de Chypre.

- D’exprimer leur solidarité avec la juste lutte du peuple syrien contre l’agressivité impérialiste et pour la défense de son droit, comme celui de tous les peuples, à choisir sa propre voie de développement social et politique, la voie qui correspond à ses propres intérêts, sans interventions impérialistes étrangères.

- De condamner l’interdiction ou la restriction d’activité des partis communistes et ouvriers, la limitation des droits démocratiques et des libertés syndicales.

- De condamner l’intervention militaire de l’Arabie Saoudite au Yémen, qui a des conséquences tragiques pour le peuple de ce pays.

- De condamner les politiques dangereuses des régimes des USA, d’Israël, et de l’Arabie Saoudite et concernant les menaces de conflit militaire avec l’Iran. De même, nous soutenons la lutte du peuple iranien pour ses droits démocratiques et pour le progrès social.

- De rejeter les prétextes avancés par les impérialistes pour justifier les interventions et les guerres, renforcer la lutte contre la bourgeoisie dans chaque pays, pour éradiquer les causes des guerres impérialistes, pour interdire les armes nucléaires, pour que tous les peuples vivent en paix.

- D’empêcher que leur pays (espace terrestre et aérien, eaux territoriales) soit utilisé pour entreprendre des interventions et des guerres impérialistes.

En conclusion, les Partis Communistes et Ouvriers de la région réunis quelques jours après le 100ème anniversaire de la Grande Révolution d’Octobre, ont déclaré que celle‐ci reste un phare pour la lutte des peuples pour les droits sociaux et démocratiques, pour le socialisme.

  • Corée du Nord : Non aux sanctions criminelles !

    Ci-dessous le communiqué du Parti Communiste Révolutionnaire de France, suite aux nouvelles sanctions décidées par le Conseil de Sécurité de l’ONU contre la RPDC (Corée du Nord) : Contre les sanctions criminelles, avec la RPDC et son peuple ! Le Parti Communiste Révolutionnaire de France condamne (...)
  • Palestine : provocation de D.Trump !

    Donald Trump vient d’annoncer que le gouvernement des États-Unis a décidé de mettre en œuvre une décision déjà ancienne, mais non appliquée, concernant le transfert de son ambassade en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem/Al Qods. C’est une décision très grave, car a contrario de toutes les décisions (...)
  • [IPCOE] Octobre 17 : L’ère des révolutions socialistes !

    DÉCLARATION DE L’INITIATIVE COMMUNISTE EUROPÉENNE À l’occasion du centenaire de la Révolution d’Octobre Les partis communistes participant à l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe saluent la classe ouvrière, tous les travailleurs d’Europe à l’occasion du centenaire du plus grand (...)
  • Référendum en Catalogne : la position du PCPE

    Ci-dessous l’analyse proposée en juin dernier par nos camarades de "Comunistas catalanes", du Parti Communiste des Peuples d’Espagne, au sujet du référendum organisé en Catalogne : Le Président de la Generalitat (Gouvernement autonome catalan, NDT) a concrétisé la date et la question du référendum sur (...)
  • Répression en Catalogne : Communiqué du PCPE

    Face à la vague répressive entamée par le Gouvernement espagnol en Catalogne, le Secrétariat Politique du PCPE a fait la déclaration suivante : La répression exercée par le Gouvernement espagnol contre les institutions catalanes est une agression sans précédent dans l’Histoire récente, qui va à (...)