Danger de guerre

Les der­niè­res infor­ma­tions indi­quent que l’élite mili­taire et poli­ti­que des États-Unis et des États satel­li­tes sont prêtes à lancer leurs forces nucléai­res sur la pénin­sule coréenne, pour déclen­cher un conflit nucléaire local, afin de détruire la République Populaire De Corée (Corée du Nord), d’effrayer le monde par leur puis­sance, et de le forcer à accep­ter la domi­na­tion sans par­tage de l’oli­gar­chie finan­cière mon­diale basée aux États-Unis.

En sep­tem­bre der­nier, la Corée du Nord a effec­tué l’essai d’une ogive nucléaire qui a été une réponse à la menace, aux sanc­tions et à la pres­sion des États-Unis et des forces hos­ti­les qui s’atta­quent aux droits sou­ve­rains de ce pays. Cet essai a également démon­tré la déter­mi­na­tion du peuple Nord-Coréen, qui est prêt à répon­dre à la pro­vo­ca­tion de l’ennemi.

Lors de sa visite à Séoul, le nou­veau secré­taire à la Défense des États-Unis, James Mattis, a ainsi déclaré qu’une atta­que nucléaire de la Corée du Nord contre les États-Unis ou un de ses alliés entraî­ne­rait une réponse "effi­cace et écrasante".

Au début du mois de mars, sur la pénin­sule coréenne et autour d’elle, ont com­mencé des manœu­vres mili­tai­res régu­liè­res, avec la par­ti­ci­pa­tion de toutes les forces amé­ri­cai­nes, de toutes les forces armées de la Corée du Sud et d’autres pays, sous le com­man­de­ment jusqu’à pré­sent non dis­sous et conjoint des Nations Unies, forces diri­gées par des géné­raux amé­ri­cains. Nous pou­vons consi­dé­rer que ces manœu­vres sont le pré­lude d’une guerre nucléaire, car les unités mili­tai­res ont com­mencé à attein­dre les zones de concen­tra­tion d’atta­que impli­quant des ins­tal­la­tions de défense anti­mis­sile. Les États-Unis ont com­mencé à évacuer les famil­les des mili­tai­res et d’autres citoyens amé­ri­cains du ter­ri­toire de la pénin­sule coréenne. Cette menace est d’autant plus sérieuse qu’on a entendu le nou­veau Président des États-Unis affir­mer : "La Corée du Nord est bien sûr un gros, gros pro­blème. Nous nous en occu­pe­rons très for­te­ment", propos tenus par M. Trump lors d’une confé­rence de presse com­mune à la Maison Blanche avec le Premier minis­tre cana­dien Justin Trudeau.

Donald Trump a promis, le lundi 27 février, "une hausse his­to­ri­que" de l’enve­loppe des­ti­née à la Défense dans le pro­chain budget fédé­ral. "Ce budget res­pecte ma pro­messe de pro­té­ger les Américains", a-t-il déclaré devant les jour­na­lis­tes, lors d’une ren­contre avec des gou­ver­neurs. Selon un res­pon­sa­ble de la Maison Blanche, il veut ainsi aug­men­ter les dépen­ses mili­tai­res (qui étaient déjà en 2016 de plus de 600 mil­liards de dol­lars) de 54 mil­liards de dol­lars, soit une hausse d’envi­ron 9%.

Nous voyons que la montée des ten­sions par­tout sur la pla­nète, l’expan­sion du ter­ro­risme et sur­tout les contra­dic­tions inter-impé­ria­lis­tes accen­tuent la course aux arme­ments.

Le PCRF appelle toutes les forces anti-impé­ria­lis­tes à s’unir pour démas­quer et contre­car­rer les agres­seurs, qui uti­li­sent la dés­in­for­ma­tion auprès de l’opi­nion publi­que, et veu­lent pré­pa­rer les esprits au déclen­che­ment de nou­vel­les guer­res impé­ria­lis­tes.

  • Référendum en Catalogne : la position du PCPE

    Ci-des­sous l’ana­lyse pro­po­sée en juin der­nier par nos cama­ra­des de "Comunistas cata­la­nes", du Parti Communiste des Peuples d’Espagne, au sujet du réfé­ren­dum orga­nisé en Catalogne : Le Président de la Generalitat (Gouvernement auto­nome cata­lan, NDT) a concré­tisé la date et la ques­tion du réfé­ren­dum sur (...)
  • Répression en Catalogne : Communiqué du PCPE

    Face à la vague répres­sive enta­mée par le Gouvernement espa­gnol en Catalogne, le Secrétariat Politique du PCPE a fait la décla­ra­tion sui­vante : La répres­sion exer­cée par le Gouvernement espa­gnol contre les ins­ti­tu­tions cata­la­nes est une agres­sion sans pré­cé­dent dans l’Histoire récente, qui va à (...)
  • Conférence internationale « Octobre – 100 » à Léningrad et déclaration des partis communistes et ouvriers

    Du 10 au 13 août 2017 s’est tenue à Leningrad une confé­rence inter­na­tio­nale sur le thème « Du rôle et de l’impor­tance de la Révolution d’Octobre et de l’expé­rience de la cons­truc­tion du socia­lisme en Union sovié­ti­que pour le mou­ve­ment com­mu­niste et ouvrier moderne ». Cette confé­rence a été orga­ni­sée par le (...)
  • Anticommunisme de l’UE : STOP !

    Les Partis com­mu­nis­tes et ouvriers condam­nent la parade anti­com­mu­niste orga­ni­sée par la pré­si­dence esto­nienne de l’UE Nous, Partis com­mu­nis­tes et ouvriers, condam­nons la parade anti­com­mu­niste orga­ni­sée par la pré­si­dence esto­nienne de l’UE, dans le cadre de la soi-disant « Journée euro­péenne de (...)
  • Etats-Unis hors de Corée !

    Au cours de l’été, la ten­sion inter­na­tio­nale s’est accen­tuée autour de la pré­ten­due ques­tion nucléaire nord-coréenne. Le Parti Communiste Révolutionnaire de France a pris posi­tion sur cette ques­tion à plu­sieurs repri­ses dans le passé, tant sur son site Internet que dans son jour­nal Intervention (...)
  • Hommage à notre camarade Boualem Khalfa

    Ci-des­sous la lettre d’hom­mage adres­sée par le PCRF au PADS, suite au décès de notre cama­rade Boualem KHALFA, mili­tant com­mu­niste algé­rien, jour­na­liste, poète. (Photo ci-contre : Boualem, jeune jour­na­liste, reçu par Marcel Cachin à (...)
  • La RPDC face à 3 impérialismes...

    Les nou­vel­les mena­ces amé­ri­cai­nes à l’encontre de la République popu­laire démo­cra­ti­que de Corée (RPDC) accen­tuent le danger de guerre. De par sa posi­tion géo­gra­phi­que, la Corée popu­laire se trouve à la croi­sée des inté­rêts impé­ria­lis­tes. Trois impé­ria­lis­mes dif­fé­rents entou­rent le pays. Le plus agres­sif est (...)
  • Manchester : Solidarité avec le peuple britannique

    Le Parti Communiste Révolutionnaire de France exprime ses condo­léan­ces les plus fra­ter­nel­les au pro­lé­ta­riat, aux masses popu­lai­res de Manchester, aux bles­sés, aux famil­les des vic­ti­mes de l’atten­tat per­pé­tré le 22 mai 2017 contre les mil­liers de jeunes réunis pour un spec­ta­cle. Nous sommes cho­qués (...)