Grèce : Après les élections législatives, le PCRF salue le KKE !

Le 7 juillet 2019 ont eu lieu des élections législatives en Grèce.

Les résultats montrent un fort taux d’abstention, la victoire de la droite et la défaite de Syriza, mouvement d’une prétendue "gauche radicale" qui, arrivé au gouvernement avec Tsipras comme 1er ministre, a montré au fil des mois son vrai visage de soumission aux ordres du Capital grec et européen.

Le PCRF salue par ailleurs le maintien des positions du Parti communiste de Grèce (KKE), qui conserve ses 15 députés, dans un contexte particulièrement difficile, compte tenu des fortes déceptions générées par la politique de Syriza.

A lire ci-dessous (et ICI sur le site du KKE), l’analyse et la déclaration produites par nos camarades du KKE :

Le KKE luttera contre le nouveau gouvernement antipopulaire et exprimera les intérêts populaires

Des élections législatives anticipées se sont tenues en Grèce le 7 juillet 2019, au cours desquelles le Parti communiste grec a recueilli 300,000 voix et 5,3%, en réélisant 15 députés au Parlement grec. Ce résultat a été obtenu dans des conditions de changement de la corrélation de forces entre les partis bourgeois, d’une tendance généralisée au conservatisme croissant, au chantage, à la désillusion suscitée par la ligne politique antipopulaire du gouvernement « de gauche » SYRIZA.

Le parti conservateur de la ND est arrivé en tête avec 39,8% et le mécontentement populaire s’est exprimé contre le gouvernement SYRIZA, qui a reçu 31,5%.

KINAL, qui constitue la continuation de l’ancienne social-démocratie en Grèce, est entré au nouveau Parlement avec 8,1%, ainsi que le parti nationaliste-raciste « Solution grecque » avec 3,7% et l’autre parti social-démocrate « MERA25 » avec 3,4%. En revanche, 16 partis n’ont pas franchi le seuil des 3% lors des élections, y compris l’organisation criminelle fasciste de l’ « Aube dorée » qui n’a remporté que 2,9%, enregistrant une baisse des voix considérable.

Immédiatement après la proclamation des résultats, Dimitris Koutsoumpas, le SG du CC du KKE, a fait la déclaration suivante :

« Nous remercions tous ceux qui ont voté pour le KKE et en particulier ceux qui ont fait ce pas pour la première fois. De plus, ceux qui se sont joints au KKE dans cette bataille électorale, qui se sont présentés comme candidats du Parti, bien qu’ils aient appartenu à d’autres courants politiques dans le passé, poursuivant la mobilisation similaire qui a eu lieu également lors des élections européennes. Nous saluons les milliers de membres, cadres, amis du Parti et de la KNE qui ont fait de leur mieux pour renforcer le KKE.

Le lendemain, de nouvelles forces seront sur la voie de la contre-attaque, la voie de la lutte des classes.

Les conditions dans lesquelles les élections législatives se sont déroulées, ainsi que les élections européennes du mois dernier, rendent compte d’une nouvelle corrélation de forces entre les partis bourgeois, avec pour principale caractéristique la prédominance de la ND sur SYRIZA et donc la rotation gouvernementale, mais sans changement substantiel dans la ligne politique, avec le renforcement de la bipolarité, ainsi qu’une tendance générale au conservatisme.

Les élections ont été marquées par un mécontentement populaire légitime vis-à-vis du gouvernement SYRIZA, qui a mis en place ces dernières années une politique antipopulaire, poursuivant ainsi l’œuvre des gouvernements de la ND et de PASOK. Cependant, il est négatif qu’il y a de gens qui se sont tourné vers des choix antipopulaires plus anciens, qui ont fait leurs preuves, tels que la ND. L’exploitation et la diffamation des valeurs socialistes de gauche par SYRIZA ont démobilisé des gens radicaux de gauche, ont eu un effet négatif sur le mouvement populaire ouvrier.

Le fait que l’Aube dorée a reculé considérablement en termes de voix et de pourcentages, n’entrant pas au Parlement, comme il semble que ce soit le cas, est positif.

Le pourcentage du KKE a été atteint dans des conditions de polarisation, de chantage, de désillusion, de dilemmes, d’abstention, de prévalence des demandes réduites, cultivées non seulement par les forces politiques bourgeoises, telles que le ND, mais également par des partis qui se présentent comme étant « de gauche ».

Le nouveau Groupe parlementaire, avec le pourcentage que le peuple grec a donné au KKE, donnera toute sa force dans les années à venir pour promouvoir et défendre les intérêts de la classe ouvrière, des couches populaires de notre patrie.

Les voix du KKE seront utilisées demain matin dans chaque lieu de travail, dans chaque quartier, dans les écoles, dans les facultés, pour organiser des luttes afin d’empêcher de nouvelles mesures, pour soulager tous ceux qui souffrent.

Nous savons tous que les difficultés n’ont pas fini. Nous comprenons tous que le conte de fées de l’ « ère post-mémorandum » et du « développement juste » ne concerne pas la vie quotidienne de notre peuple.

Déjà pour demain, une réunion de l’Eurogroupe est prévue, qui rappellera au nouveau gouvernement de la ND ses engagements et les priorités antipopulaires.

Le KKE, avec toutes ses forces, à la fois au sein et en dehors du Parlement, luttera contre le nouveau gouvernement du point de vue des besoins ouvriers-populaires, il jouera un rôle de premier plan dans l’organisation des luttes de la classe ouvrière, des sections populaires des couches moyennes contre l’attaque généralisée du capital, de l’UE et de l’OTAN, pour ouvrir la voie à un véritable renversement. »

08.07.2019

  • Solidarité avec le peuple et le Parti communiste soudanais !

    Le 19 décembre 2018, à la suite de la décision du gouvernement de tripler le prix du pain, plusieurs manifestations se sont déclenchées puis rapidement transformées en un mouvement de contestation contre le Président Omar El-Bechir, à la tête du pays depuis 1989. Le 6 avril 2019, des milliers de (...)
  • Liberté pour Assange !

    Ci-dessous la déclaration commune d’organisations communistes de France, en solidarité avec le journaliste australien Julian Assange (cliquez sur la vignette) :
  • Libérez Julian Assange !

    Le fondateur de Wikileaks a été livré à la police britannique le 11 avril 2019 par le Président équatorien Moreno, alors que Julian Assange était réfugié politique depuis 7 ans dans les locaux de l’ambassade d’Equateur. Moreno est le prototype même de l’élément vendu, qui s’est fait élire pour continuer (...)
  • OTAN : Pour son 70ème anniversaire, l’OTAN doit être détruite !

    Déclaration du secrétariat de l’Initiative communiste européenne L’OTAN a été créée il y a soixante-dix ans, en 1949, afin de bloquer l’influence idéologique et politique du socialisme et de l’Union soviétique, influence qui s’était considérablement accrue après la Seconde Guerre mondiale, ainsi que son (...)
  • Il y a 20 ans, l’OTAN bombardait la Yougoslavie...

    Déclaration de l’Initiative communiste européenne : Solidarité avec les peuples de l’ancienne République Fédérale de Yougoslavie (RFY) à l’occasion du 20eme anniversaire de l’agression de l’OTAN contre la RFY Vingt ans se sont écoulés depuis le début de l’agression de l’OTAN contre la République (...)
  • Venezuela : contre l’agression impérialiste,...

    ... en finir avec le réformisme et l’opportunisme, avancer résolument vers la révolution ! Au Venezuela, le risque de guerre civile et d’agression étrangère se profile à l’horizon. Dans ce contexte, émergent des analyses (y compris dans le mouvement communiste) qui ne prennent pas en compte un certain (...)
  • Anniversaire de l’Internationale Communiste : Conférence à Istanbul

    Pour le 100eme anniversaire de l’Internationale Communiste, le Parti Communiste de Turquie a organisé, dans le cadre de l’Initiative Communiste Européenne, une réunion d’étude sur le thème "100 ans d’héritage politique". Étaient présents 15 partis, dont le PCRF pour la France, le Parti Communiste de (...)