[IPCOE] Conférence de Berlin sur la victoire des peuples contre le fascisme

L’initiative européenne des partis communistes et ouvriers (IPCOE) a tenu un plenum le 7 mai 2017 à Berlin, pour fêter le 72e anniversaire de la victoire des peuples contre le fascisme. Ce rassemblement a été organisé par le Parti Communiste de Grèce (KKE) et le Parti Communiste de Turquie (TKP). Les représentants de plusieurs partis communistes et ouvriers de l’Europe étaient présents. Il s’agissait des formations occupant les positions marxistes-léninistes, poursuivant l’objectif révolutionnaire du renversement du capitalisme pour la construction du socialisme et l’instauration de la dictature du prolétariat. Le Parti Communiste Révolutionnaire de France a aussi été présent à cet événement.

Les représentants des partis communistes et ouvriers de l’Europe ont d’abord visité le Mémorial soviétique du Treptower Park dans lequel 7200 soldats de l’Armée Rouge ayant donné leur vie dans la bataille de Berlin en avril et mai 1945 sont enterrés. Les communistes européens ont déposé les fleurs près de la statue du soldat soviétique et honoré la mémoire de cette victoire contre le fascisme.

Lors du meeting, les représentants de 14 partis marxistes-léninistes de l’Europe ont tenu des discours, rendant hommage à la lutte de l’Union Soviétique contre le prédateur nazi et en évoquant la situation actuelle dans le monde, où les guerres sont menées dans plusieurs parties du Globe et ou la menace fasciste existe toujours.

Les partis représentés étaient : le Parti Communiste de Grèce (KKE), le Parti Communiste de Turquie (TKP), le Parti Communiste des Ouvriers de Russie (PCOR), le Parti Communiste des Travailleurs du Bélarus, le Parti ouvrier socialiste de Croatie, le Pôle de renaissance Communiste en France (PRCF), le Parti Ouvrier Hongrois, le Parti des travailleurs d’Irlande, le Parti Communiste Italien, le Parti communiste norvégien, Le Parti Communiste de Suède, le Parti communiste polonais, le Parti communiste des peuples d’Espagne (PCPE) représenté par un membre du nouveau Comité Central, et enfin le Parti Communiste Révolutionnaire de France. Un représentant du Parti Communiste Allemand (DKP) a été présent.

Le représentant du Parti Communiste Italien a insisté sur le fait que la propagande bourgeoise anticommuniste, impulsée par l’Union européenne, contribue à falsifier l’Histoire et donc crée un risque de renaissance du fascisme. « L’antifascisme » bourgeois empêche le prolétariat de s’émanciper pour mener le vrai combat contre le fascisme et donc le capitalisme.

La jeune représentante du Parti Communiste polonais a évoqué la situation dans son pays, où le gouvernement soutient de fait les groupements fascistes et tente d’interdire toute référence au communisme. La propagande bourgeoise polonaise présente la victoire soviétique comme une occupation de la Pologne et prétend que le gouvernement communiste n’était pas légitime en Pologne. D’autre part, il a été souligné que malheureusement cette propagande anticommuniste porte souvent ses fruits car de nombreux jeunes votent pour les mouvements nationalistes et réactionnaires.

Au niveau plus historique, le représentant du Parti Communiste de Turquie a souligné le rôle du Parti Communiste de l’Union Soviétique dirigé par Staline dans la victoire de 1945.

Le camarade espagnol a salué les participants au meeting de la part d’Astor Garcia, le secrétaire général du nouveau Comité Central du PCPE. Il a rappelé que la guerre d’Espagne a été une répétition générale de la Seconde Guerre mondiale et même la première bataille de celle-ci. Il a insisté sur le soutien apporté par l’Union Soviétique aux forces républicaines dans la guerre d’Espagne ainsi que le rôle joué par le Pays des Soviets dans la victoire contre le fascisme. L’Union européenne quant à elle, était créée pour faire face à l’URSS et au mouvement communiste dans tous les pays européens. Il a aussi évoqué la falsification historique menée par la politique de l’UE.

Le camarade russe a notamment souligné la lutte des communistes dans les pays occupés comme l’Albanie, la Bulgarie, la Grèce, la Hongrie, l’Italie, la Pologne, la Roumanie, la France, la Tchécoslovaquie, la Yougoslavie. La victoire des peuples soviétiques a aussi contribué à l’émancipation de tous les peuples du monde colonial. Il a aussi évoqué que le pouvoir russe aujourd’hui en place, celui de Poutine, se sert de la fête du 9 mai en l’instrumentalisant pour en faire une « victoire du peuple russe » ou parle de « notre victoire commune » alors que le pouvoir bourgeois en Russie n’a rien à voir avec la victoire du prolétariat soviétique dans la guerre. Le drapeau tricolore tsariste de Russie accompagné de l’aigle à deux têtes n’a rien a faire dans les marches en l’honneur de la victoire contre le fascisme. Le camarade du PCOR a même dit que ce que les fascistes avec Hitler n’ont pas réussi à faire, Poutine le fait avec ses sbires. La montée du fascisme en Ukraine a également été pointée du doigt, ainsi que le rôle des Etats-Unis dans cette catastrophe.

Le camarade grec Marinos a rendu hommage à Ersnt Thaelmann. Il a évoqué le sommet de l’OTAN qui aura lieu à Bruxelles le 25 mai prochain et les contradictions inter-impérialistes qui existent entre la Russie, la Chine, l’UE et les USA. Il a rappelé que les gouvernement « de gauche » et sociaux-démocrates sont sur les postions capitalistes et donc impérialistes. Enfin, l’activité de l’Initiative a été saluée, avec notamment le meeting à Berlin, à Bruxelles, et les actions anti-OTAN à Varsovie.

Il est à noter que le parti hongrois et le parti suédois étaient représentés par de très jeunes camarades avec lesquels des contacts ont été faits ainsi que de très bonnes discussions. Ceci est très important pour la coopération avec ces partis là ainsi que pour nouer les relations avec leurs organisations de jeunesse.

Les discours des participants ont été accompagnés par un programme culture l : des chants communistes et révolutionnaires soviétiques et des autres pays ont été chantés par deux camarades grecs entre les discours. Le meeting s’est terminé par l’Internationale en plusieurs langues.

Ci-dessous l’intervention du représentant du Parti Communiste Révolutionnaire de France :

Les raisons de la victoire de l’URSS sur le fascisme.

La victoire de l’Union Soviétique sur le fascisme dans la Grande Guerre Patriotique, dont nous allons fêter cette année le 72ème anniversaire, a suscité l’admiration de toute l’humanité progressiste.
L’armée rouge, par sa lutte héroïque, pleine d’abnégation, s’est présentée pour le monde et sa jeunesse populaire et révolutionnaire comme l’armée libératrice et l’Union Soviétique comme le sauveur de la civilisation et du progrès contre la barbarie fasciste.

Quelle a été la source de cette grande victoire de l’armée soviétique ?
Si l’armée soviétique a été en mesure d’accomplir avec succès son devoir devant la patrie et sa mission libératrice à l’égard des peuples d’Europe, c’est avant tout grâce au dévouement sans réserve des peuples de l’Union Soviétique et parce que la victoire a été assurée par l’ensemble du système politique et social du pays.

Le système socialiste, engendré par la révolution d’Octobre a donné au peuple soviétique et à l’Armée rouge une force imparable. A la suite de la victoire du socialisme en URSS et de la mise en œuvre réussie des plans quinquennaux du développement de l’économie nationale, la préparation du pays à la défense active est devenue possible. La victoire de la politique de l’industrialisation du pays et de la collectivisation de l’agriculture ont créé les conditions matérielles pour organiser la défense.

L’état multinational soviétique, dans la situation des défis sans précédent de la guerre Patriotique, s’est avéré invincible. Exemple d’un état multinational créé sur la base du socialisme, l’Union Soviétique a eu comme source de sa force l’amitié inaltérable entre les peuples du pays. A coté du peuple russe, sur les fronts de la guerre patriotique se battaient héroïquement les Ukrainiens et les Biélorusses, les Géorgiens et les Arméniens, les Ouzbeks et les Turkmènes – tous les peuples du pays soviétique.

L’une des sources les plus importantes de la force de l’Union Soviétique a été le rôle dirigeant du Parti Communiste dans les masses. Durant la guerre Patriotique, le Parti Communiste a été l’inspirateur et l’organisateur de la lutte à l’échelle nationale contre les envahisseurs fascistes. En conséquence du travail d’organisation du Parti, tous les efforts du peuple soviétique ont été réunis et dirigés vers l’objectif commun.

La Grande Guerre Patriotique du peuple soviétique, qui s’est terminée par la défaite de l’Allemagne fasciste et du Japon militariste, a été un tournant dans l’histoire de l’humanité. Aucun pays capitaliste, aucune armée ne pouvait résister à une telle attaque armée jusqu’aux dents des féroces hordes fascistes, contre laquelle l’Union Soviétique et son Armée héroïque n’ont pas seulement résisté, mais ont aussi été victorieuses.

La victoire du peuple soviétique sur le puissant prédateur impérialiste a clairement montré au monde entier les avantages considérables du système socialiste sur le système capitaliste et a été l’un des résultats le plus importants de la lutte entre les deux systèmes, qui a divisé le monde à la suite de la première victorieuse révolution prolétarienne.

La grande victoire de l’Armée Soviétique a non seulement contribué à aider les peuples de plusieurs pays d’Europe et d’Asie à se débarrasser du joug des oppresseurs, mais aussi les a inspirés pour poursuivre leur lutte pour un système nouveau, un système juste, sans les capitalistes ni les propriétaires fonciers. C’est là où est la plus grandes portée mondiale de la victoire historique du peuple soviétique dans la Grande Guerre Patriotique.

Pour toujours restera dans la mémoire de peuples l’image du soldat soviétique qui avec son sang, son courage et son talent militaire, a sauvé le monde de la ruine et de la destruction.

  • Manchester : Solidarité avec le peuple britannique

    Le Parti Communiste Révolutionnaire de France exprime ses condoléances les plus fraternelles au prolétariat, aux masses populaires de Manchester, aux blessés, aux familles des victimes de l’attentat perpétré le 22 mai 2017 contre les milliers de jeunes réunis pour un spectacle. Nous sommes choqués (...)
  • Russie : Liberté pour nos camarades !

    Le 9 mai 2017, plusieurs membres du Parti Communiste Ouvrier de Russie (PCOR) ont été arrêtés durant les manifestations et incarcérés pour plusieurs jours alors qu’aucune violation manifeste de la loi n’a été commise. Parmi eux, un membre du Comité Central et l’un des responsables de l’organisation de (...)
  • [IPCOE] Conférence de Berlin sur la victoire des peuples contre le fascisme

    L’initiative européenne des partis communistes et ouvriers (IPCOE) a tenu un plenum le 7 mai 2017 à Berlin, pour fêter le 72e anniversaire de la victoire des peuples contre le fascisme. Ce rassemblement a été organisé par le Parti Communiste de Grèce (KKE) et le Parti Communiste de Turquie (TKP). Les (...)
  • Syrie : Communiqué du PCRF

    Dans la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 avril 2017, 59 missiles « Tomahawk » ont été tirés depuis les navires de la marine américaine basés en Méditerranée, touchant plusieurs cibles sur la base aérienne syrienne de Shayrat, dans la région d’Homs, dans l’ouest de la Syrie ; ces frappes ont fait au moins 7 (...)
  • Rome, 25 mars 2017 : intervention de Maurice Cukierman

    À découvrir, ci-dessous, l’intervention de Maurice Cukierman, Secrétaire général du Parti Communiste Révolutionnaire de France, invité par le Partito Communista (Italia) à Rome, le 25 mars 2017, à l’occasion du 60ème Anniversaire du Traité de Rome. (Cliquez sur la vignette) Manifestation contre l’UE, qui (...)
  • Traité de Rome : déclaration de l’IPCOE

    Déclaration de l’INITIATIVE des PARTIS COMMUNISTES et OUVRIERS EUROPÉENS (IPCOE) à propos du 60ème Anniversaire du Traité de Rome : Malgré les nombreuses célébrations organisées par l’UE à l’occasion du 60e anniversaire de sa création, l’Union européenne ne peut cacher son caractère impérialiste, sa (...)
  • Danger de guerre

    Les dernières informations indiquent que l’élite militaire et politique des États-Unis et des États satellites sont prêtes à lancer leurs forces nucléaires sur la péninsule coréenne, pour déclencher un conflit nucléaire local, afin de détruire la République Populaire De Corée (Corée du Nord), d’effrayer le (...)
  • Chine : une République "Populaire" ?

    Sur la nature de classe de la République « Populaire » Chinoise Une discussion a lieu dans le Mouvement Communiste International et dans le Mouvement Communiste de France depuis plusieurs années sur le caractère de classe de la formation économique et sociale chinoise : socialisme ou capitalisme ? (...)