Il y a 20 ans, l’OTAN bombardait la Yougoslavie...

Déclaration de l’Initiative communiste européenne :

Solidarité avec les peuples de l’ancienne République Fédérale de Yougoslavie (RFY)

à l’occasion du 20eme anniversaire de l’agression de l’OTAN contre la RFY

Vingt ans se sont écoulés depuis le début de l’agression de l’OTAN contre la République Fédérale de Yougoslavie : au moins 2 500 civils ont été tués et plus de 12 500 personnes blessées au cours des 78 jours de bombardement ; plus de 100 milliards de dollars de dégâts ont été infligés, l’environnement a été contaminé avec de l’uranium appauvri et d’autres armes non conventionnelles et interdites, et des biens et infrastructures civils ont été détruits. Femmes, enfants, personnes âgées, mères avec leurs nouveau-nés, patients dans des hôpitaux, colonnes de réfugiés, agriculteurs sur le terrain, passagers dans des autobus et des trains, employés d’usines et de services publics, journalistes, tous ont tous été victimes de la terreur de l’OTAN. Jusqu’à ce jour, personne n’a été tenu pour responsable ni poursuivi en justice pour ces crimes graves, mais l’impérialisme américano-OTAN et l’UE sont à condamner.

Entre le 24 mars et le 11 juin 1999, la République Fédérale de Yougoslavie et ses habitants ont été confrontés à une attaque impitoyable de la plus forte alliance militaire du monde. Il est difficile de comparer la puissance militaire employée à celle de la RFY, en raison de la force qualitative et quantitative disproportionnée utilisée.

L’agression de l’OTAN contre la RFY était une attaque impérialiste. L’expérience historique montre que la bourgeoisie et les alliances impérialistes utilisent les problèmes de minorités existants, ou créent des problèmes de minorités non existants pour diviser les peuples, de sorte que puisse être mise en œuvre la politique du « diviser pour régner ».

L’offensive de l’OTAN a violé tous les concepts du droit international que les impérialistes utilisent comme prétexte en fonction de leurs propres intérêts, comme ils utilisent les droits de l’homme pour intervenir contre les peuples.

La guerre menée par l’OTAN au nom de la défense des droits de l’homme a été à l’origine de crimes de guerre et d’assassinats de populations civiles.

La Yougoslavie a servi de laboratoire expérimental aux interventions qui ont suivi en Afghanistan, en Irak, en Libye et en Syrie.

La création de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) le 4 avril 1949, en coopération entre les États-Unis et les pays capitalistes européens, a créé le bras armé de l’impérialisme pour la défense du système d’exploitation et la prévention des changements révolutionnaires en Europe, afin attaquer l’Union soviétique et les autres pays socialistes d’Europe de l’Est.

Depuis ses débuts, l’OTAN a été un puissant bloc politique et militaire agressif et un fief de la guerre froide, favorisant une expansion massive des armements nucléaires et conventionnels, et demeurant responsable de la constitution d’un incroyable arsenal d’armes de guerre et de destruction massive.

Malgré la contre-révolution qui a vu la fin de l’URSS et la dissolution du pacte de Varsovie (fondé en 1954 en réponse à l’agression de l’OTAN), au lieu de se dissoudre, l’OTAN a renforcé ses forces et sa portée.

Les partis de l’Initiative communiste européenne doivent renforcer la lutte contre les guerres impérialistes de l’OTAN et de toutes les alliances impérialistes.

Renforçons la lutte contre les guerres impérialistes, l’OTAN et toutes les alliances impérialistes !

Finissons-en avec le système d’exploitation qui engendre guerres, crises, réfugiés, exploitation !

Vive le socialisme !

23/3/2019
Le secrétariat de l’Initiative communiste européenne

  • NON à l’interdiction du Parti communiste de Pologne !

    Ci-dessous l’alerte lancée par nos camarades du PCP : L’appel à l’action contre l’interdiction du communisme en Pologne La persécution anticommuniste en Pologne s’intensifie alors que les autorités de l’État tentent de criminaliser l’activité communiste en modifiant le code pénal. C’est un élément de la (...)
  • KOMINTERN : Centenaire et actualité !

    Déclaration finale des participants de la conférence internationale, réunis à Moscou les 1er et 2 juin 2019 : « Le 100ème anniversaire du Komintern et les tâches du mouvement communiste actuel » Les partis communistes qui ont pris part à la conférence théorique et pratique à Moscou les 1er et 2 juin (...)
  • Venezuela : Furieux, pas désespérés !

    Carolus Wimmer, secrétaire aux relations internationales du Parti communiste vénézuélien (PCV) a été reçu au siège du Parti communiste allemand (DKP). Nous publions ci-dessous l’interview qu’il a donnée sur la vie au Venezuela sous les attaques présentes de l’impérialisme nord-américain et sur les (...)
  • Venezuela : Déclaration du PCV

    Le Parti communiste du Venezuela (PCV) condamne la nouvelle action déstabilisatrice de l’extrême-droite dirigée par la marionnette Juan Guaido et le repris de justice récidiviste en cavale, Leopoldo Lopez, qui poursuivent la tentative de coup d’État au service de l’impérialisme américain. Devant (...)
  • Solidarité avec le peuple et le Parti communiste soudanais !

    Le 19 décembre 2018, à la suite de la décision du gouvernement de tripler le prix du pain, plusieurs manifestations se sont déclenchées puis rapidement transformées en un mouvement de contestation contre le Président Omar El-Bechir, à la tête du pays depuis 1989. Le 6 avril 2019, des milliers de (...)
  • Liberté pour Assange !

    Ci-dessous la déclaration commune d’organisations communistes de France, en solidarité avec le journaliste australien Julian Assange (cliquez sur la vignette) :
  • Libérez Julian Assange !

    Le fondateur de Wikileaks a été livré à la police britannique le 11 avril 2019 par le Président équatorien Moreno, alors que Julian Assange était réfugié politique depuis 7 ans dans les locaux de l’ambassade d’Equateur. Moreno est le prototype même de l’élément vendu, qui s’est fait élire pour continuer (...)