Il y a 20 ans, l’OTAN bombardait la Yougoslavie...

Déclaration de l’Initiative communiste européenne :

Solidarité avec les peuples de l’ancienne République Fédérale de Yougoslavie (RFY)

à l’occasion du 20eme anniversaire de l’agression de l’OTAN contre la RFY

Vingt ans se sont écoulés depuis le début de l’agression de l’OTAN contre la République Fédérale de Yougoslavie : au moins 2 500 civils ont été tués et plus de 12 500 personnes blessées au cours des 78 jours de bombardement ; plus de 100 milliards de dollars de dégâts ont été infligés, l’environnement a été contaminé avec de l’uranium appauvri et d’autres armes non conventionnelles et interdites, et des biens et infrastructures civils ont été détruits. Femmes, enfants, personnes âgées, mères avec leurs nouveau-nés, patients dans des hôpitaux, colonnes de réfugiés, agriculteurs sur le terrain, passagers dans des autobus et des trains, employés d’usines et de services publics, journalistes, tous ont tous été victimes de la terreur de l’OTAN. Jusqu’à ce jour, personne n’a été tenu pour responsable ni poursuivi en justice pour ces crimes graves, mais l’impérialisme américano-OTAN et l’UE sont à condamner.

Entre le 24 mars et le 11 juin 1999, la République Fédérale de Yougoslavie et ses habitants ont été confrontés à une attaque impitoyable de la plus forte alliance militaire du monde. Il est difficile de comparer la puissance militaire employée à celle de la RFY, en raison de la force qualitative et quantitative disproportionnée utilisée.

L’agression de l’OTAN contre la RFY était une attaque impérialiste. L’expérience historique montre que la bourgeoisie et les alliances impérialistes utilisent les problèmes de minorités existants, ou créent des problèmes de minorités non existants pour diviser les peuples, de sorte que puisse être mise en œuvre la politique du « diviser pour régner ».

L’offensive de l’OTAN a violé tous les concepts du droit international que les impérialistes utilisent comme prétexte en fonction de leurs propres intérêts, comme ils utilisent les droits de l’homme pour intervenir contre les peuples.

La guerre menée par l’OTAN au nom de la défense des droits de l’homme a été à l’origine de crimes de guerre et d’assassinats de populations civiles.

La Yougoslavie a servi de laboratoire expérimental aux interventions qui ont suivi en Afghanistan, en Irak, en Libye et en Syrie.

La création de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) le 4 avril 1949, en coopération entre les États-Unis et les pays capitalistes européens, a créé le bras armé de l’impérialisme pour la défense du système d’exploitation et la prévention des changements révolutionnaires en Europe, afin attaquer l’Union soviétique et les autres pays socialistes d’Europe de l’Est.

Depuis ses débuts, l’OTAN a été un puissant bloc politique et militaire agressif et un fief de la guerre froide, favorisant une expansion massive des armements nucléaires et conventionnels, et demeurant responsable de la constitution d’un incroyable arsenal d’armes de guerre et de destruction massive.

Malgré la contre-révolution qui a vu la fin de l’URSS et la dissolution du pacte de Varsovie (fondé en 1954 en réponse à l’agression de l’OTAN), au lieu de se dissoudre, l’OTAN a renforcé ses forces et sa portée.

Les partis de l’Initiative communiste européenne doivent renforcer la lutte contre les guerres impérialistes de l’OTAN et de toutes les alliances impérialistes.

Renforçons la lutte contre les guerres impérialistes, l’OTAN et toutes les alliances impérialistes !

Finissons-en avec le système d’exploitation qui engendre guerres, crises, réfugiés, exploitation !

Vive le socialisme !

23/3/2019
Le secrétariat de l’Initiative communiste européenne

  • Libérez Julian Assange !

    Le fondateur de Wikileaks a été livré à la police britannique le 11 avril 2019 par le Président équatorien Moreno, alors que Julian Assange était réfugié politique depuis 7 ans dans les locaux de l’ambassade d’Equateur. Moreno est le prototype même de l’élément vendu, qui s’est fait élire pour continuer (...)
  • OTAN : Pour son 70ème anniversaire, l’OTAN doit être détruite !

    Déclaration du secrétariat de l’Initiative communiste européenne L’OTAN a été créée il y a soixante-dix ans, en 1949, afin de bloquer l’influence idéologique et politique du socialisme et de l’Union soviétique, influence qui s’était considérablement accrue après la Seconde Guerre mondiale, ainsi que son (...)
  • Il y a 20 ans, l’OTAN bombardait la Yougoslavie...

    Déclaration de l’Initiative communiste européenne : Solidarité avec les peuples de l’ancienne République Fédérale de Yougoslavie (RFY) à l’occasion du 20eme anniversaire de l’agression de l’OTAN contre la RFY Vingt ans se sont écoulés depuis le début de l’agression de l’OTAN contre la République (...)
  • Venezuela : contre l’agression impérialiste,...

    ... en finir avec le réformisme et l’opportunisme, avancer résolument vers la révolution ! Au Venezuela, le risque de guerre civile et d’agression étrangère se profile à l’horizon. Dans ce contexte, émergent des analyses (y compris dans le mouvement communiste) qui ne prennent pas en compte un certain (...)
  • Anniversaire de l’Internationale Communiste : Conférence à Istanbul

    Pour le 100eme anniversaire de l’Internationale Communiste, le Parti Communiste de Turquie a organisé, dans le cadre de l’Initiative Communiste Européenne, une réunion d’étude sur le thème "100 ans d’héritage politique". Étaient présents 15 partis, dont le PCRF pour la France, le Parti Communiste de (...)
  • Pour une Europe des peuples, du socialisme !

    DÉCLARATION DE « L’INITIATIVE DES PARTIS COMMUNISTES ET OUVRIERS D’EUROPE » (IPCOE) : POUR LE RENFORCEMENT DE LA LUTTE DES TRAVAILLEURS ET DES TRAVAILLEUSES, EN VUE DES ÉLECTIONS EUROPÉENNES DE MAI 2019. POUR UNE LUTTE EFFICACE CONTRE L’EXPLOITATION CAPITALISTE ! POUR UNE EUROPE DES PEUPLES, (...)
  • Solidarité avec le peuple vénézuélien !

    Une tentative de coup d’État a lieu au Venezuela pour mettre fin à sa politique d’indépendance nationale et de redistribution d’une partie de la richesse nationale vers les couches populaires. Après avoir tenté vainement le coup de force de la rue, le sabotage économique, la réaction vénézuélienne (...)