Netanyahou invité par Macron : honteux ! (Déclaration du Parti Communiste Révolutionnaire de France)

Le Parti Communiste Révolutionnaire de France condamne, avec la plus forte indignation, l’invitation adressée par le Président Macron à Netanyahou, premier ministre d’Israël, à venir en France pour commémorer la rafle du Vél d’Hiv.

B. Netanyahou est le représentant d’un État qui n’a jamais appliqué quelque décision des Nations Unies que ce soit, le concernant. Au mépris de l’opinion publique internationale, non seulement Netanyahou viole les résolutions réclamant l’évacuation des territoires occupés depuis 1967 et la mise en place d’un État palestinien, mais il fait pratiquer dans ces territoires une politique d’apartheid et de racisme, fondée sur la violation permanente des droits démocratiques fondamentaux du peuple palestinien, recourant à l’assassinat politique contre la Résistance et à des opérations de représailles contre la population dans les traditions les plus sinistres de l’histoire du XXème siècle ! De nombreuses voix, de par le monde, dénoncent chez ce personnage un criminel de guerre. Cette invitation démasque la prétendue opposition à l’extrême-droite qu’aurait représentée E. Macron lors des élections présidentielles.

Il est nécessaire de rappeler que le parti de Netanyahou trouve ses référents historiques dans les organisations de l’extrême droite sioniste qui, comme le STERN, massacrèrent la population palestinienne en 1948 et pratiquèrent le nettoyage ethnique en Palestine. Les mêmes dans l’Europe occupée s’opposaient aux forces de la résistance antinazie, sous prétexte que cette guerre ne concernait pas les juifs et qu’il fallait que ceux-ci rejoignent leur foyer national en Palestine ! C’est une nouvelle insulte à la mémoire des victimes de la rafle, de tous ceux qui ont été victimes des persécutions antisémites des nazis et de Vichy, que d’inviter ce personnage, après avoir décidé de faire entrer au Panthéon Antoine Veil, PDG d’UTA, qui siégeait et donc fréquentait sans honte le vichyste René Bousquet.

Il est honteux d’utiliser la mémoire des victimes du génocide nazi à des fins de promotion de la politique criminelle de Netanyahou, ce d’autant que son gouvernement apporte une aide multiforme aux organisations criminelles islamistes qui combattent le gouvernement syrien et organisent les attentats terroristes qui ont endeuillé notamment Paris, Nice, Londres, Saint Pétersbourg, Berlin, Manchester.

Netanyahou ne doit pas venir à Paris !

  • Hommage à notre camarade Jean Salem

    C’est avec peine que nous apprenons le décès du camarade Jean Salem, professeur de philosophie, militant communiste, défenseur infatigable du marxisme-léninisme, de l’internationalisme prolétarien et de l’histoire de l’édification du socialisme en particulier en URSS. Le Parti Communiste Révolutionnaire (...)
  • Unissons-nous contre la politique du Capital !

    Une conscience de classe à faire émerger, à déployer, à mettre en mouvement... Quand la guimauve des bons sentiments condescendants s’étale au quotidien dans les discours politiques et les médias, en guise de cache-misère des violences et injustices produites par le régime capitaliste, il est difficile (...)
  • Mort de Johnny Halliday

    La mort de Johnny Halliday est un évènement qui provoque une grande émotion dans de larges couches populaires. Incontestablement, il a marqué pendant plus de cinquante ans la chanson française, s’adaptant à l’évolution des goûts et dominant la scène du music-hall et des concerts musicaux de masse. Tout (...)
  • Femmes victimes de violences

    << Balance ton... capitalisme ! >> Depuis la mi-octobre, on assiste en France à une agitation médiatico-politique inédite autour de la cause des femmes. Pour les communistes, soucieux d’analyser concrètement toutes les composantes de la vie sociale, la question des violences et (...)
  • La question de l’unité des forces communistes...

    ... et celle de leur éparpillement et de leurs divisions. Dans les manifestations, et à la fête de l’Huma, plusieurs camarades sympathisant(e)s du PCF, membres de celui-ci, ou sans engagement dans un groupe, nous ont fait la remarque, parfois de manière agressive, que nous (c’est-à-dire toutes les (...)