Non à la manipulation de la jeunesse lycéenne !

Le ministre Blanquer, dont la réforme des lycées se présente comme une catastrophe culturelle pour des centaines de milliers de lycéens, et qui au nom de la scolarisation pour tous à 3 ans renforcera les subventions publiques à l’école privée (catholique), vient de trouver une autre escroquerie pour tenter d’élargir la base sociale d’un gouvernement présidentiel en mal de soutien : il impose aux lycéens et lycéennes leur participation aux manœuvres gouvernementales autour du prétendu débat lancé par Emmanuel Macron.

Le "Grand-Débat", a vu son contenu fixé par Macron. Son déroulement s’est déroulé au rythme des interventions de Macron auprès des élus ou de publics triés. Et le bilan en sera fait par Macron qui pense pouvoir tirer les marrons du feu pour LREM aux européennes ! Jamais on n’avait vu un tel déploiement de la propagande gouvernementale (renommée communication), une telle mobilisation de l’appareil d’État, depuis Vichy et sa révolution nationale !

On vient d’y rajouter le débat obligatoire sur l’environnement dans les lycées ! Dans le même temps, une large publicité est faite pour des appels émotionnels à des grèves pour l’environnement prétendument lancées par de jeunes lycéens et lycéennes. Ceux et celles qui se sont mobilisés contre la réforme Blanquer et "Parcours-sup" n’ont pas eu droit à un tel traitement médiatique. Visiblement l’environnement à bon dos : aussi importantes que soint les questions soulevées, il s’agit de détourner la jeunesse des autres problèmes auxquels elle est confrontée : l’avenir bouché par le chômage, le renforcement de la sélection sociale, l’endettement, les difficultés matérielles dramatiques auxquelles une partie de plus en plus grande est confrontée. On veut utiliser la jeunesse et l’environnement pour justifier la politique réactionnaire (y compris en matière d’environnement) d’un gouvernement aux abois.

Le PCRF et l’Union de la Jeunesse Communiste condamnent l’utilisation de la jeunesse lycéenne pour la propagande gouvernementale. Le lycée est avant tout un lieu d’acquisition du savoir et des connaissances. Les lycéens doivent pouvoir, en dehors des cours et sous leur seule responsabilité, y exercer leurs activités politiques et syndicales sans paternalisme ni ingérence des administrations et à plus forte raison du gouvernement.
Ceux qui veulent manipuler la jeunesse pour leurs intérêts mesquins de politiciens et politiciennes de bas étage dévoilent en fait leur isolement.

Il faut mettre en échec la manœuvre : nous appelons les lycéens et lycéennes à boycotter le débat-bidon du vendredi 15 mars.

Paris, le 11 mars 2019
Parti Communiste Révolutionnaire de France / Union de la Jeunesse Communiste

  • Meilleurs vœux révolutionnaires pour 2019 !

    Le Parti Communiste Révolutionnaire de France et Intervention Communiste vous adressent leurs meilleurs vœux pour l’année 2019. Faisons en sorte que les luttes contre les monopoles et leur État soient victorieuses et que reculent le réformisme et l’opportunisme (...)
  • Retour à l’ordre ?

    ... à celui du capital et de l’oligarchie financière, c’est NON ! Le Parti Communiste Révolutionnaire de France dénonce la scandaleuse campagne menée par le gouvernement de la bourgeoisie, conduit par Macron-Philippe, et par les médias du capitalisme, qui déversent leur haine des milieux populaires en (...)
  • L’Humanité se vautre dans l’abjection !

    Une insulte à Jaurès et surtout à tous les camarades qui sont tombés dans les luttes contre le capitalisme impérialiste depuis la création du PCF en 1920 et son adhésion à l’Internationale Communiste ! Au lendemain de l’annonce par Trump de l’évacuation des troupes états-uniennes de Syrie, le journal (...)
  • Oui, il faut continuer et ne rien lâcher !

    Déclaration du Parti Communiste Révolutionnaire de France Le Parti Communiste Révolutionnaire de France s’incline respectueusement devant les victimes du crime de Strasbourg, présente ses condoléances aux familles endeuillées et témoigne de sa sympathie pour les blessés leur souhaitant prompt (...)
  • Violences policières : pour Fiorina...et tous les autres blessés !

    Le 8 décembre 2018, Fiorina, une jeune femme de 20 ans, a été gravement blessée par un tir de flashball lors de la manifestation des Gilets Jaunes sur les Champs-Élysées. En voulant quitter ce rassemblement, aux environs de 13 heures, elle a reçu un projectile sur le visage de la part de ceux qu’on (...)
  • Lycéens en lutte : Solidarité !

    Solidarité avec les lycéens contre la sélection sociale et la destruction de l’enseignement secondaire, contre la répression policière ! Déclaration commune du Parti Communiste Révolutionnaire de France et de l’Union des Jeunesses Communistes Le Parti Communiste Révolutionnaire de France et l’Union (...)
  • Mobilisation contre le pouvoir du Capital monopoliste et sa violence de classe !

    Déclaration du Secrétariat du Parti Communiste Révolutionnaire de France Le gouvernement Macron révèle sa faiblesse devant la détermination des masses populaires mobilisées autour des "Gilets jaunes" : après avoir joué le pourrissement et l’autorité, Macron est contraint d’annuler les taxes indues qu’il (...)