Solidarité de classe avec les Ford - Blanquefort !

C’est à l’automne 2018 que l’offre de reprise de Punch Powerglide a été refusée par Ford. Ford, qui a par ailleurs reçu 50 millions d’euros de subventions publiques officielles entre 2013 et 2017 (sans compter que le coût de la dépollution du site est évalué à 20 millions d’euros en cas de cessation totale d’activité), ne semble pas vouloir s’engager à commander à Punch des boîtes de vitesse pendant 2 ou 3 ans, cela ne fait pas partie de son plan de restructuration mondiale. Pourtant l’usine est la plus productive d’Europe ! Ce sont donc 872 emplois qui sont directement menacés. Chacun de ces emplois est un emploi perdu pour notre classe ouvrière toute entière. Même le plan de Punch, financé par l’État et les collectivités, c’est-à-dire avec les impôts sur tous les travailleurs, ne prévoit que la reprise au mieux de 350 emplois avec une perte de 13 jours RTT, le gel des salaires pendant plusieurs années, la diminution des primes d’équipe et de cantine. Environ 150 ouvriers seraient mutés sur l’usine Getrab de boites manuelles et les 372 restant iraient voir ailleurs avec le PSE (plan « sauvegarde » emploi). PSE qui a été repoussé le 28 janvier dernier par la Direccte… Le gouvernement Macron, avec son ministre M. Le Maire, tente de faire bonne figure, mais ne propose que du vent.

Nous voyons bien que pour sauver l’emploi en faisant payer les profiteurs, il faut s’attaquer aux deux questions que sont la propriété et l’État. Il n’est pas d’autres perspectives valables. Fin février 2007, avait commencé la lutte gagnante pour sauver le site. Mais ce ne fut que provisoire ! Notre Parti propose dans les luttes pour sauver les usines et l’emploi comme à Ford, de s’emparer du mot d’ordre de nationalisation sans indemnisation et avec contrôle ouvrier. La lutte pour sauver une usine doit prendre cette nouvelle dimension. Il est temps de se confronter aux propriétés des monopoles capitalistes et à la tâche de briser l’État bourgeois dans la révolution. Les travailleurs de Ford et les Gilets jaunes ont déjà fait la jonction, plusieurs initiatives communes ont eu lieu.

Solidarité de classe avec les Ford et tous les travailleurs dont les usines sont menacées de fermeture !

  • Solidarité de classe avec les Ford - Blanquefort !

    C’est à l’automne 2018 que l’offre de reprise de Punch Powerglide a été refusée par Ford. Ford, qui a par ailleurs reçu 50 millions d’euros de subventions publiques officielles entre 2013 et 2017 (sans compter que le coût de la dépollution du site est évalué à 20 millions d’euros en cas de cessation (...)
  • Une victoire importante

    Après trois mois de grèves et manifestations, les travailleuses et travailleurs de l’entretien de l’hôtel Park Hyatt-Vendôme viennent de remporter une victoire de grande importance pour l’ensemble de celles et ceux qui travaillent dans l’hôtellerie de luxe par l’intermédiaire d’entreprises de (...)
  • HÔTEL PARK-HYATT-VENDÔME : ON EST LÀ ! ON NE PART PAS ! ON VA GAGNER !

    Depuis le 25 septembre 2018, 55 femmes et valets de chambres, gouvernantes, et équipiers de l’hôtel de luxe Park Hyatt Vendôme sont en grève. Il faut rappeler que ces travailleurs ne sont pas directement salariés de cet hôtel de luxe, mais d’une société de nettoyage sous-traitante, le groupe STN-TEFID. (...)
  • Ascoval : les travailleurs se battent pour leurs emplois...,

    ... pas pour décerner un satisfecit à quelque monopole que ce soit ! L’annonce du possible maintien de l’aciérie Ascoval, dans le Nord, est le résultat de la lutte déterminée menée par les travailleurs de la Métallurgie et de l’entreprise. Il est évident, compte tenu des informations entendues le 31 (...)
  • Des luttes gagnantes de l’été 2018 !

    Tour Eiffel Cet été, la direction de la société d’exploitation de la Tour Eiffel (SETE) s’est heurtée à ses employés sur le sujet de la réorganisation de la vente des billets pour ce monument. La CGT et les travailleurs ont fustigé un projet qui mettait "les agents d’accueil à bout", le choix de la (...)
  • Le PCRF et l’UJC en action !

    Le Parti Communiste Révolutionnaire de France et l’Union de la Jeunesse Communiste dans les luttes et l’action dans toute la France au printemps 2018 :
  • Halte à la privatisation de la SNCF !

    Ce n’est un secret pour personne, depuis des décennies, le pouvoir en place, en bon exécuteur des directives du Capital, n’a qu’une seule politique : satisfaire l’appétit de profits de la bourgeoisie, des monopoles, sous la houlette de quelques-uns : l’oligarchie financière. Macron, comme tous ses (...)
  • SNCF 22 mars 2018

    22 mars 2018 En grève, dans les manifestations, défendons : La SNCF, Les Services publics, Les statuts des personnels, NON à l’utilisation des Ordonnances Depuis le mois de juin 2017 le Parti Communiste Révolutionnaire de France souligne que l’élection de Macron n’est pas la simple continuité des (...)