Palestine : Trump et son "plan de guerre" contre les droits du peuple palestinien...

Le mardi 28 janvier 2020, Trump a présenté, devant un Netanyaouh euphorique, son prétendu "plan de paix pour résoudre le conflit israélo-palestinien".

Ce plan n’est rien d’autre que le feu vert donné à l’annexion par Israël de Jérusalem-Est, du Golan, de la vallée du Jourdain et de toutes les colonies israéliennes, illégales, en Palestine occupée !

Un «  futur État palestinien  » pourrait voir le jour, sur le "gruyère" de l’actuelle Cisjordanie, territoire rabougri et ayant perdu ses principales ressources, au sein duquel les centaines de colonies seraient de fait devenues "l’État d’Israël", et relié par un tunnel à la Bande de Gaza ; si et seulement si...
les Palestiniens renoncent à leur capitale Jérusalem et reconnaissent l’État d’Israël comme un « État juif » (où quelque 1 809 000 citoyens arabes sont à ce titre discriminés, de par la nouvelle Constitution...).

On croit halluciner devant un tel déni du droit international (toutes les résolutions de l’ONU sur la Palestine sont ainsi rayées d’un trait de plume) ! Pourtant, le gouvernement français affirme, dans un communiqué, : "La France salue les efforts du président Trump et étudiera avec attention le plan de paix qu’il a présenté".
Une honte, qu’il partage avec ses homologues britanniques, mais aussi saoudiens, qataris, égyptiens et des Émirats arabes, qui tous applaudissent à la mise à mort des droits du peuple palestinien.

Le PCRF dénonce avec vigueur l’initiative criminelle du Président des États-Unis, la complicité scandaleuse du gouvernement français, et appelle les forces progressistes et les travailleurs à une riposte immédiate pour affirmer leur solidarité avec la juste lutte du peuple palestinien pour ses droits et sa terre.

Dans l’urgence, nous invitons nos lecteurs et lectrices à signer la pétition au lien suivant : http://chng.it/p2LkVztq8z

  • Parti du Travail de Corée : message au Secrétaire général du PCRF

    Ci-dessous le message adressé le 27 mars 2020 par le Comité Central du Parti du Travail de Corée (RPDC) à Maurice Cukierman, Secrétaire général du Parti Communiste Révolutionnaire de France : Respecté camarade secrétaire général, Nous vous adressons nos salutations de réconfort, avec une grande (...)
  • Déclaration du Secrétaire général de la FSM

    Au sujet de la pandémie du coronavirus Ci-dessous la déclaration, en date du 17 mars 2020 de George MAVRIKOS, Secrétaire général de la Fédération Syndicale Mondiale (FSM) Chèr.e.s collègues, Nous vivons une période de pandémie, au cours de laquelle le coronavirus se propage aux quatre coins du monde. (...)
  • [IPCOE] Coronavirus : Déclaration du Secrétariat de l’Initiative européenne

    Déclaration du Secrétariat de l’Initiative Communiste des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe (IPCOE) sur l’épidémie de coronavirus L’épidémie de coronavirus révèle les problèmes accrus et les carences des systèmes de santé dans nos pays, des systèmes devenus insuffisants pour répondre aux besoins des (...)
  • IPCOE : Déclaration pour le 8 mars, journée internationale des femmes

    Déclaration du Secrétariat de l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers Européens - IPCOE - à l’occasion de la Journée internationale des femmes. L’IPCOE salue la Journée internationale des femmes ! Aujourd’hui, dans les États membres de l’UE, non seulement la discrimination sociale au détriment (...)
  • Pologne : stop à l’anticommunisme

    Ci-dessous l’appel à la solidarité lancé par nos camarades du Parti communiste de Pologne (PCP) : La persécution contre le Parti communiste de Pologne continue. Le procès contre les membres du comité de rédaction du journal du parti « Brzask » devrait reprendre. La première audience se tiendra le 3 (...)
  • Déclaration du secrétariat de l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe (IPCOE) sur les dangereux plans États-Unis Israël contre la Palestine

    Le soi-disant « accord du siècle » introduit par l’administration Trump avec le dirigeant corrompu d’Israël, Netanyahu, est une nouvelle tentative honteuse d’approuver et de renforcer les actions de l’oppresseur. Ce n’est ni un traité de paix ni un accord entre égaux. Il renforce et protège l’occupation (...)
  • Venezuela : comprendre l’opération de déstabilisation...

    Le vendredi 24 janvier Juan Guaido fut reçu par Emmanuel Macron à l’Élysée. Le président autoproclamé du Venezuela a entamé une grande tournée diplomatique en Europe pour chercher des soutiens à Londres, à Bruxelles, en passant par Madrid et au Forum économique mondial de Davos. Reçu également par Jacques (...)