Pas un aigle, Loiseau ?

Il est courant de parler des « poubelles de l’histoire ». Parmi elles, devrait figurer l’existence de l’extrême-droite. Or il est visible qu’ Emmanuel Macron, qui n’est pas raciste mais peut être en excellents termes avec le gouvernement raciste de Netanyahou, qui n’est pas fasciste mais est toujours à l’œuvre pour écraser les travailleurs, renforcer l’autoritarisme et donner à la bourgeoisie monopoliste le contrôle direct du pouvoir, qui incarne désormais une droite extrême sans laquelle, dans l’histoire, les fascistes n’auraient pas pu prendre le pouvoir pour le compte du grand capital, il est visible, donc, qu’ Emmanuel Macron se rapproche chaque jour un peu plus de ladite poubelle.

Un pas important a été franchi dans ce sens, le 23 avril 2019, avec les révélations sur le passé de la tête de liste LRM, Nathalie Loiseau, lorsqu’elle était étudiante à Sciences politiques. En quatrième année de Sciences po, ne pas se rendre compte qu’on s’est inscrit sur une liste d’extrême-droite, celle issue des "rats" du GUD (Groupe Union Défense, organisation fasciste, liée à Ordre nouveau et ayant fondé l’UED, Union des étudiants de droite, dont les membres se désignaient eux-mêmes comme des «  Rats maudits  »), et faire croire qu’on n’était en fait qu’une petite « souris gaulliste », c’est des coups à se faire retirer son diplôme 35 ans plus tard !

Un qui a frappé juste, c’est le candidat du PCF Ian Brossat, quand il déclare qu’avec des explications pareilles, elle pourrait être la "Richard Virenque" de la politique. Simplement, il oublie que lui, dans un passé récent, a tout de Gribouille, ce personnage qui se jetait à l’eau pour échapper à la pluie : avec son parti, n’appelait-il pas, en 2017, à voter Macron pour battre l’extrême-droite ?
Pourtant, avec tout ce qu’on sait aujourd’hui, et qu’il était facile de deviner à l’époque, on en déduit que pour battre l’extrême-droite Le Pen, il fallait élire l’extrême-droite Macron-Loiseau...

  • CFDT, des traîtres ?

    À découvrir ci-dessous l’analyse, sur fond de rappel historique, des caractéristiques principales de la CFDT. (cliquez sur la vignette)
  • Pas de trêve pour les luttes !

    La trêve de Noël n’a pas eu lieu. En pleine lutte contre une réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron et son gouvernement selon la feuille de route des monopoles, le mouvement n’a pas faibli : le trafic à la SNCF et à la RATP était toujours aussi perturbé, et les travailleurs d’EDF et de (...)
  • Meilleurs vœux révolutionnaires !

    Le Parti Communiste Révolutionnaire de France et l’équipe d’Intervention communiste vous adressent, pour l’année 2020, leurs meilleurs vœux de bonheur et de santé pour vous et vos familles, ainsi que les vœux de victoire du prolétariat dans le combat formidable mené contre la politique de la bourgeoisie (...)
  • Pour le droit à la retraite...

    ... Pour mettre en échec l’offensive de la bourgeoisie monopoliste, Grève générale nationale ! Un an après le début du mouvement des Gilets Jaunes, le gouvernement Macron/Philippe, tout en manœuvrant, prétend poursuivre son offensive sauvage contre la classe ouvrière et les masses populaires. C’est (...)
  • Accidents industriels en augmentation...

    Accusons le capitalisme ! Fin novembre, une dépêche de l’AFP concernant le nombre d’accidents sur les sites industriels est restée étrangement peu ou pas relayée par les médias officiels. Selon le Bureau des risques et pollutions industriels (le BARPI), ce nombre a augmenté de 34 % en deux ans en (...)
  • Etudiant immolé à Lyon : soutien aux luttes étudiantes !

    Le 8 novembre 2019 à Lyon, devant le siège du CROUS, un étudiant de 22 ans nommé Anas s’est immolé par le feu et a été grièvement brûlé. Touché à 90%, le jeune homme est aujourd’hui toujours "entre la vie et la mort" à l’hôpital. Pourquoi ce drame ? Parce qu’en difficulté financière, il avait perdu sa (...)
  • Mesures contre les migrant-e-s : les masques tombent !

    Le 6 novembre 2019, tandis qu’un énième débat sur la place de l’Islam en France battait son plein, Edouard Philippe a annoncé les axes de la politique migratoire du gouvernement. Parmi les mesures annoncées, celles concernant la santé sont à dénoncer particulièrement : Les demandeurs d’asile devront (...)