Pologne : stop à l’anticommunisme

Ci-dessous l’appel à la solidarité lancé par nos camarades du Parti communiste de Pologne (PCP) :

La persécution contre le Parti communiste de Pologne continue. Le procès contre les membres du comité de rédaction du journal du parti « Brzask » devrait reprendre. La première audience se tiendra le 3 mars.

Le procès se poursuit depuis plus de 4 ans malgré le verdict d’acquittement du tribunal rendu l’année dernière. L’appel du procureur a servi de base à la reprise du procès. Depuis 4 ans, le parquet est directement subordonné au gouvernement. Ce procès fait partie d’une campagne menée par les autorités de l’État pour illégaliser le Parti communiste polonais.

Une autre attaque anti-communiste est une tentative de criminaliser l’activité communiste par des modifications du code pénal. L’article 256 amendé du code interdit le communisme et l’assimile au nazisme et au fascisme, comme il l’a précédemment inclus parmi les « systèmes totalitaires ».

Ces dernières années, cet article a été très largement utilisé comme le montre le procès du CPP et de "Brzask". La nouvelle version de la loi interdit l’idéologie, les symboles ou tout autre contenu (gravures, enregistrements) associés au communisme. Le nouveau code augmente également la peine de 2 à 3 ans d’emprisonnement. Ces modifications ont été votées par le Parlement l’an dernier et transmises à la Cour constitutionnelle.

Les répressions s’accompagnent de la politique anticommuniste de réécriture de l’histoire et de retrait des espaces publics des monuments et noms des rues associés au communisme et au mouvement ouvrier. Une partie importante de ces changements de nom de rues a été repoussée lors des manifestations qui ont eu lieu en Pologne.

Nous exigeons que toutes les poursuites contre les communistes et la pénalisation des idées communistes en Pologne soient arrêtées immédiatement et que toutes les lois anticommunistes soient retirées.

Nous appelons les partis communistes à la journée internationale d’action du 2 mars et aux manifestations de solidarité contre la persécution politique en envoyant des pétitions et / ou en organisant des manifestations devant les ambassades polonaises à travers le monde.

  • IPCOE : Déclaration pour le 8 mars, journée internationale des femmes

    Déclaration du Secrétariat de l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers Européens - IPCOE - à l’occasion de la Journée internationale des femmes. L’IPCOE salue la Journée internationale des femmes ! Aujourd’hui, dans les États membres de l’UE, non seulement la discrimination sociale au détriment (...)
  • Pologne : stop à l’anticommunisme

    Ci-dessous l’appel à la solidarité lancé par nos camarades du Parti communiste de Pologne (PCP) : La persécution contre le Parti communiste de Pologne continue. Le procès contre les membres du comité de rédaction du journal du parti « Brzask » devrait reprendre. La première audience se tiendra le 3 (...)
  • Déclaration du secrétariat de l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe (IPCOE) sur les dangereux plans États-Unis Israël contre la Palestine

    Le soi-disant « accord du siècle » introduit par l’administration Trump avec le dirigeant corrompu d’Israël, Netanyahu, est une nouvelle tentative honteuse d’approuver et de renforcer les actions de l’oppresseur. Ce n’est ni un traité de paix ni un accord entre égaux. Il renforce et protège l’occupation (...)
  • Venezuela : comprendre l’opération de déstabilisation...

    Le vendredi 24 janvier Juan Guaido fut reçu par Emmanuel Macron à l’Élysée. Le président autoproclamé du Venezuela a entamé une grande tournée diplomatique en Europe pour chercher des soutiens à Londres, à Bruxelles, en passant par Madrid et au Forum économique mondial de Davos. Reçu également par Jacques (...)
  • Soutien de l’IPCOE aux travailleurs de France !

    Ci-dessous la déclaration du Secrétariat de l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe (IPCOE) adressée aux travailleurs en lutte contre le projet de loi du gouvernement Macron sur les retraites : Le Secrétariat de l’Initiative communiste européenne exprime sa solidarité (...)
  • Relations Grèce - Turquie : Communiqué commun des partis communistes

    Le Parti communiste de Grèce (KKE) et le Parti communiste de Turquie (TKP), avec cette déclaration conjointe, ont l’intention d’éclairer sur les événements dangereux et inquiétants qui ont lieu en Égée et en Méditerranée orientale, dans les relations gréco-turques, causées par les forces sociales, (...)
  • Conférence de Berlin : déclaration du KKE

    La Conférence de Berlin n’a finalement apporté aucune solution garantissant la paix, la stabilité en Libye et répondant aux intérêts du peuple libyen. Après tout, les participants à la Conférence eux-mêmes sont responsables de la guerre de l’OTAN de 2011 et de l’éclatement de la Libye, des conflits (...)