Soutien aux professeurs grévistes !

Depuis les premiers jours de juillet, un flot de propos violents s’est abattu sur les professeurs grévistes, en lutte contre la réforme Blanquer, réunissant dans un même concert d’accusations et de menaces la fine fleur de la droite (UDI, LR), le Ministre de l’Education et Président Macron.

Parce qu’ils ont osé annoncer un report dans la remise de leurs copies de Bac, ces enseignants sont ainsi accusés d’être des « preneurs d’otages », et devraient écoper de « sanctions allant au-delà de la retenue sur salaire, y compris jusqu’à la radiation ! ».

Que Blanquer, refusant toute négociation, agisse dans l’illégalité en imposant des notes fictives et le non respect des jurys, pour contourner le mouvement de grève, ne leur pose bien sûr, à eux et aux médias officiels, aucun problème.

Or celui qui sabote le Bac, c’est bien le ministre Blanquer, et lui seul !

Rappelons que ce mouvement de lutte vient à la suite de nombreuses mobilisations contre une réforme du lycée dont l’objectif, à court terme, est la suppression de milliers de postes, et au-delà, la poursuite de la casse du Baccalauréat et de l’Education nationale pour un système à l’anglo-saxonne. A cela s’ajoute, entre autres, l’obligation de 2 heures supplémentaires (ce qui signifie une hausse de 10 % du temps de travail, moins rémunérés que les heures normales), le refus d’augmenter les salaires (qui sont parmi les plus bas d’Europe), et la disparition des Commissions où les fonctionnaires sont défendus par leurs représentants face à l’administration...

La jeunesse, comme les enseignants et les travailleurs de l’Education nationale, sont également victimes d’une politique voulue par la bourgeoisie depuis longtemps, pour neutraliser toute forme de contestation contre l’ordre social existant. Dans le domaine de l’éducation comme dans les autres secteurs fondamentaux de la vie sociale, le capitalisme fait la preuve de son caractère de plus en plus obsolète et destructeur.

C’est pourquoi le Parti Communiste Révolutionnaire de France (PCRF) apporte son soutien fraternel au combat des professeurs en lutte contre la politique du ministre Blanquer, condamne avec fermeté les propos nauséabonds tenus à leur égard, et invite tous les travailleurs et travailleuses ainsi que leurs organisations à faire de même.

  • SNCF : soutien aux cheminots en droit de retrait !

    Le samedi 19 octobre 2019, les cheminots de la SNCF ont exercé leur droit de retrait, c’est-à-dire le droit de se retirer d’une situation de travail présentant un « danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé », à la suite d’un accident survenu dans les Ardennes, un TER ayant percuté un convoi (...)
  • Conforama : le mépris sans limite !

    Le mercredi 16 octobre 2019, 8 magasins Conforama étaient en grève, à l’appel de plusieurs syndicats, pour dénoncer le mépris scandaleux que signifie à leur égard le montant des indemnités de licenciement proposées par la direction : 1.000 euros entre zéro et 10 ans d’ancienneté, portés à 2.000 euros (...)
  • Non à la fermeture de Michelin !

    Le 10 octobre 2019, les 619 salariés de l’usine Michelin de la Roche-sur-Yon, produisant des pneus poids lourds, ont appris sa fermeture prochaine. Cette annonce a suscité une colère d’autant plus légitime chez ces travailleurs que l’entreprise ne connaît aucun déclin (1,6 milliard de résultat net (...)
  • Retraites : Non à la casse du système par répartition

    Une fois de plus, c’est le 18 juillet, en pleine période de vacances que le rapport présenté par Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme des retraites, a été rendu public : Emmanuel Macron et le gouvernement Philippe sont concentrés sur l’élaboration et l’adoption de la réforme des retraites (...)
  • Tous avec les travailleurs de la RATP !

    Le Parti Communiste Révolutionnaire de France exprime toute sa solidarité avec les travailleurs de la RATP en grève contre le projet de loi Macron/Philippe visant à la remise en cause du droit à la retraite. Ce mouvement exprime non seulement la volonté des personnels de défendre leur caisse de (...)
  • Urgences : Non à la casse du service public de santé !

    Depuis mi-mars, donc depuis plus de 5 mois, les personnels hospitaliers de plusieurs centaines de services des urgences de toute la France ont entamé une grève pour de meilleures conditions de travail, une hausse des effectifs face à une surcharge devenue la norme, une augmentation des (...)
  • NON à la réforme de l’assurance chômage

    Durant le mois de Juillet, alors que s’ouvrait la période estivale pour les travailleurs(es) et leurs familles pour des congés mérités, le gouvernement a finalisé le chantier de l’assurance chômage. Après l’échec des négociations entre les « partenaires sociaux » il y a 5 mois (en février dernier), fut (...)
  • Deliveroo : Solidarité avec les livreurs en lutte

    Depuis maintenant quelques jours, les livreurs de Deliveroo sont en colère contre la nouvelle grille tarifaire de leurs courses qui leur est imposée par Deliveroo lui-même. A Paris, Nice, Toulouse, Tours et Besançon notamment, des mouvements ponctuels de grève et de blocages de restaurants ont eu (...)