Non à la manipulation de la jeunesse lycéenne !

Le ministre Blanquer, dont la réforme des lycées se présente comme une catastrophe culturelle pour des centaines de milliers de lycéens, et qui au nom de la scolarisation pour tous à 3 ans renforcera les subventions publiques à l’école privée (catholique), vient de trouver une autre escroquerie pour tenter d’élargir la base sociale d’un gouvernement présidentiel en mal de soutien : il impose aux lycéens et lycéennes leur participation aux manœuvres gouvernementales autour du prétendu débat lancé par Emmanuel Macron.

Le "Grand-Débat", a vu son contenu fixé par Macron. Son déroulement s’est déroulé au rythme des interventions de Macron auprès des élus ou de publics triés. Et le bilan en sera fait par Macron qui pense pouvoir tirer les marrons du feu pour LREM aux européennes ! Jamais on n’avait vu un tel déploiement de la propagande gouvernementale (renommée communication), une telle mobilisation de l’appareil d’État, depuis Vichy et sa révolution nationale !

On vient d’y rajouter le débat obligatoire sur l’environnement dans les lycées ! Dans le même temps, une large publicité est faite pour des appels émotionnels à des grèves pour l’environnement prétendument lancées par de jeunes lycéens et lycéennes. Ceux et celles qui se sont mobilisés contre la réforme Blanquer et "Parcours-sup" n’ont pas eu droit à un tel traitement médiatique. Visiblement l’environnement à bon dos : aussi importantes que soint les questions soulevées, il s’agit de détourner la jeunesse des autres problèmes auxquels elle est confrontée : l’avenir bouché par le chômage, le renforcement de la sélection sociale, l’endettement, les difficultés matérielles dramatiques auxquelles une partie de plus en plus grande est confrontée. On veut utiliser la jeunesse et l’environnement pour justifier la politique réactionnaire (y compris en matière d’environnement) d’un gouvernement aux abois.

Le PCRF et l’Union de la Jeunesse Communiste condamnent l’utilisation de la jeunesse lycéenne pour la propagande gouvernementale. Le lycée est avant tout un lieu d’acquisition du savoir et des connaissances. Les lycéens doivent pouvoir, en dehors des cours et sous leur seule responsabilité, y exercer leurs activités politiques et syndicales sans paternalisme ni ingérence des administrations et à plus forte raison du gouvernement.
Ceux qui veulent manipuler la jeunesse pour leurs intérêts mesquins de politiciens et politiciennes de bas étage dévoilent en fait leur isolement.

Il faut mettre en échec la manœuvre : nous appelons les lycéens et lycéennes à boycotter le débat-bidon du vendredi 15 mars.

Paris, le 11 mars 2019
Parti Communiste Révolutionnaire de France / Union de la Jeunesse Communiste

  • Pour le droit à la retraite...

    ... Pour mettre en échec l’offensive de la bourgeoisie monopoliste, Grève générale nationale ! Un an après le début du mouvement des Gilets Jaunes, le gouvernement Macron/Philippe, tout en manœuvrant, prétend poursuivre son offensive sauvage contre la classe ouvrière et les masses populaires. C’est (...)
  • Accidents industriels en augmentation...

    Accusons le capitalisme ! Fin novembre, une dépêche de l’AFP concernant le nombre d’accidents sur les sites industriels est restée étrangement peu ou pas relayée par les médias officiels. Selon le Bureau des risques et pollutions industriels (le BARPI), ce nombre a augmenté de 34 % en deux ans en (...)
  • Etudiant immolé à Lyon : soutien aux luttes étudiantes !

    Le 8 novembre 2019 à Lyon, devant le siège du CROUS, un étudiant de 22 ans nommé Anas s’est immolé par le feu et a été grièvement brûlé. Touché à 90%, le jeune homme est aujourd’hui toujours "entre la vie et la mort" à l’hôpital. Pourquoi ce drame ? Parce qu’en difficulté financière, il avait perdu sa (...)
  • Mesures contre les migrant-e-s : les masques tombent !

    Le 6 novembre 2019, tandis qu’un énième débat sur la place de l’Islam en France battait son plein, Edouard Philippe a annoncé les axes de la politique migratoire du gouvernement. Parmi les mesures annoncées, celles concernant la santé sont à dénoncer particulièrement : Les demandeurs d’asile devront (...)
  • Seine-Saint-Denis : enfumage ministériel et répression policière !

    Déclaration du Congrès du Parti Communiste Révolutionnaire de France Réunis à Saint-Denis ce 1er novembre 2019 pour le 1er Congrès du Parti Communiste Révolutionnaire de France, les Congressistes du PCRF dénoncent et condamnent les violences policières inadmissibles commises le 31 octobre à l’encontre (...)
  • Aéroport de Paris : signez contre sa privatisation !

    Le PCRF s’associe à toutes les formes de luttes contre la privatisation d’Aéroport de Paris. Dans ce cadre, il invite tous les défenseurs du service public des transports à signer la demande de référendum, en utilisant le lien suivant : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/initiatives_encours (...)
  • Lubrizol : la pollution, c’est aussi un enjeu de classe !

    Le jeudi 26 septembre 2019 à 3h du matin, un violent incendie s’est produit à l’usine Lubrizol de Rouen. Cet incendie est une catastrophe écologique de grande ampleur : chez plusieurs riverains, des fibres d’amiante (un produit toxique interdit depuis 2005) ont été retrouvées ; des agriculteurs ont (...)